Bénéficier d’aides

Bénéficier d'aides pour payer votre loyer

La prévention des impayés et des expulsions est une préoccupation  croissante pour Coop’Ivry Habitat, confrontée au quotidien aux difficultés budgétaires de ses locataires. Pourtant, le paiement par tous des loyers et des charges est la garantie économique de votre bailleur et, de ce fait, de la qualité de service rendu aux locataires. 

Si vous avez des difficultés financières, il existe des aides pour vous aider à payer votre loyer.

Les aides au logement de la Caf

Vous pouvez, en fonction de vos ressources, de votre loyer et de votre composition familiale, bénéficier de l’aide personnalisée au logement (APL) ou de l’allocation logement (AL).

Ces aides peuvent varier en fonction de changements dans votre situation (naissance, chômage, etc.) ou de changement des barèmes.

Lors de la signature de votre bail, Coop’Ivry Habitat vous propose de vous aider à compléter le dossier sur place. Pour une demande en cours de bail, vous devez vous procurer un dossier auprès d’un guichet de la CAF, sur leur site internet ou à l’accueil de la Coop’, puis remettre à l’Office le formulaire “attestation de loyer” qui est à compléter par le bailleur.

Si vous avez besoin d’aide pour compléter votre dossier, la Coop’ peut également vous aider. Pour plus de renseignements, contactez la Caisse d’allocations familiales du Val-de-Marne ou connectez-vous sur leur site internet.

L'avance Loca-Pass pour le dépôt de garantie

Des solutions existent selon certains critères pour les salariés d’une entreprise publique, les étudiants boursiers ou salariés, ainsi que les jeunes en recherche d’emploi, afin de les aider à financer le montant du dépôt de garantie. Les demandes doivent cependant être envoyées au plus tard 2 mois après la signature de l’état des lieux et la remise des clés.

Vous avez du mal à payer votre loyer ? Contactez le service de la Prévention de l’impayé !

Le service Prévention de l'impayé
Le service Prévention de l'impayé

Ne restez pas isolé face à vos difficultés ! Dès le premier impayé, dès la première difficulté de paiement, prenez contact avec le service Prévention de l’impayé de Coop’Ivry Habitat.

Une fin de mois plus difficile que les autres, une dépense imprévue incontournable, un surendettement, une maladie, une perte d’emploi, une vie familiale qui bascule… Des situations parmi bien d’autres que le service Prévention de l’impayé connaît, gère quotidiennement et est capable de comprendre.

Le service est composé de neuf agents (deux conseillères sociales, deux chargé·es de précontentieux, trois chargées de contentieux, une assistante et une cheffe de service) qui ont pour mission de ne pas laisser les dettes augmenter. Leur objectif est de vous aider à faire face aux difficultés financières et à ne pas vous laisser sombrer dans les dettes. Aussi, les agents essaient d’abord de comprendre d’où viennent vos difficultés, puis trouvent des solutions pour rétablir votre situation en utilisant toutes les aides auxquelles vous pouvez prétendre. Il peut par exemple arriver que vous ayez droit à l’aide personnalisée au logement (APL) ou le fond de solidarité logement (FSH), mais que vous n’en ayez jamais fait la demande.

Plus vous vous manifesterez rapidement, plus vous aurez de chances de résorber vos dettes. Dans le cas contraire, sans connaître votre situation et vos difficultés, le service engagera des poursuites pour obtenir votre expulsion.

Dans un deuxième temps, le service peut proposer de mettre en place un échéancier. Il vaut en effet mieux rembourser régulièrement sa dette que de se retrouver des mois plus tard avec une somme énorme due à la Coop’.`

Nous sommes là pour aider et accompagner les locataires afin qu’ils ne tombent pas dans la spirale de la dette et qu’ils puissent conserver leur logement. Je me souviens notamment d’une femme, victime de violences conjugales, dont l’ancien mari avait laissé plusieurs milliers d’euros de dettes de loyer. Il les lui avait cachés et elle ne s'en est rendu compte que lorsqu’elle a voulu demander un autre logement. Mais pour effectuer une demande de mutation, il faut être à jour de ses loyers… Elle nous a alors téléphoné ; j’ai pu effectuer un premier diagnostic puis je l’ai orientée vers ma collègue conseillère en économie sociale familiale (CESF).

Je l’ai ensuite reçue et ensemble nous avons pu échanger avec la Caf pour rouvrir ses droits à l’APL. Nous avons ensuite monté un dossier de demande d’aide financière auprès du Département (le fond social de l'habitat). Parce qu’elle a su réagir à temps et contacter immédiatement le service Prévention de l’impayé, cette locataire est aujourd’hui à jour de ses loyers et peut prétendre à un changement de logement.